44è ASSISISES DE LA PRESSE FRANCOPHONE
image_pdfPDFimage_printImprimer

FRANCOPHONIE

44è ASSISISES DE LA PRESSE FRANCOPHONE

OUVERTURE SOLENNELLE DES 44è ASSISISES DE LA PRESSE FRANCOPHONE A LOME (TOGO) A L’INITIATIVE DE L’UPF (UNION INTERNATIONALE PRESSE FRANCOPHONE)

Les 44è assises de la Presse Francophone se sont ouverts à Lomé dès le 25 novembre par le 1er Ministre Togolais Selom KLASSOU pour 4 jours de débats avec pour thème essentiel « la place des Femmes dans les médias francophones « .

Une opportunité pour les journalistes francophones de répondre aux nombreuses interrogations sur le rôle et la responsabilité des Femmes journalistes et notamment: quel pouvoir médiatique au féminin, qui fait les médias et pour qui? Quelle est l’image de la Femme véhiculée par mes médias?

Tout un programme de travail pour les nombreuses délégations de 39 pays présents avec 300 journalistes délégués et accrédités à cet événement organisé grâce à l’UPF( l’Union de la Presse Francophone) avec en tête la délégation UPF France dirigée par Jean Miot son président et Jean Kouchner secrétaire général accompagnés de plusieurs membres éminents du bureau et intervenants ainsi que de nombreux journalistes français adhérents. L’UPF Internationale étant représentée par le sénégalais Madiambal DIANE un des principaux organisateurs de cette grande conférence avec les autorités Togolaises.

Au menu de ces rencontres dans les 3 ateliers et tables rondes prévus comme le 1er: « Journaliste ou Femme Journaliste », offrant une occasion unique de parler de sexisme, d’égalité des chances avec des échanges sur toutes les actions à mener dans les médias. Ou le 2è atelier sur les » Femmes journalistes dans les zones de crise et de guerre » où il est d’abord question de l’accès au terrain pour les femmes reporters de presse, les risques et leur protection.

Le 3è thème et non moins important se trouve dans » Femmes journalistes dans l’espace francophone  » où seront mis en exergue les avancées et les obstacles à l’égalité professionnelle avec en relief les spécificités culturelles et les moyens à mettre en place pour faire tomber les barrières existantes. Egalité et liberté d’expression sont aussi à l’ordre du jour des discussions sur de meilleures conditions de travail et de salaires.

Après Dakar où ont lieu les 43è assises l’an passé pour avoir été considérées comme les assises de la « refondation, celles de Lomé doivent particulièrement permettre l’élaboration de vives recommandations dans la prise en compte du rôle de la femme Journaliste dans les organisations de presse qui se féminisent de plus en plus dans un contexte de liberté en vue de meilleures conditions de travail et de salaires, à travers la place des femmes dans la hiérarchie professionnelle mais surtout de leur influence éditoriale dans les médias.

Des débats d’où sortiront sans nul doute de fortes résolutions compte tenu de la présence importante de femmes en exercice dans la presse francophone et les productions audiovisuelles.

De Paris,

JACKY NAIDJA

P/ Reporters.dz

Partagez notre article :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin