"Des Hommes, Des Découvertes, Des Civilisations"
image_pdfPDFimage_printImprimer

« Des Hommes, Des Découvertes, Des Civilisations »

"Des Hommes, Des Découvertes, Des Civilisations", L arbois

Tel était le thème cher à Daniel Nahon, Professeur émérite de Géosciences de l’Arbois qui a présenté ce colloque à l’occasion de cette 1ère journée des Tables Rondes pour sa 8è édition à l’amphithéâtre Portalis de la Faculté de Droit et Science Politique.

Avec brio et simplicité Jean Marc Perrin, Président du Technopole de l’environnement de l’Arbois- Méditerranée a ouvert ces 2 journées scientifiques et de déclarer: « porter la science dans la Cité Provençale d’Aix » grâce au formidable partenariat élaboré avec Aix -Marseille Université, le CNRS, l’IRD et leurs éminents savants ainsi que de plusieurs institutionnels mettant ainsi le savoir à la portée du grand public.

Yvon Berland Président d’Aix-Marseille Université et Dominique Augey représentant le Conseil Régional, autre partenaire institutionnel ont tour à tour mis en exergue la qualité des thématiques de ce colloque à l’Homme et à l’intelligence des intervenants avant que le Philippe Kourilsky Professeur au Collège de France n’ouvre la 1ère conférence pour se pencher tout particulièrement sur la redéfinition de la notion de l’éthique dans la recherche médicale, de la liberté et du droit au moment même où l’intérêt général est en cause et que dans une partie du monde des peuples entiers vivent sans cesse des guerres et des génocides quand d’autres sont encore menacés.

Gilles Kepel autre invité de marque, Professeur à Sciences Po Paris et Spécialiste de l’Islam a traité à son tour de la « Genèse du Djihad Français »* retraçant toute l’histoire et l’itinéraire du Djihad depuis son apparition jusqu’en 1997 en Afghanistan, puis dans les années 1980 en Algérie avec le FIS et le GIA jusqu’en 2005. En passant par le Djihad d’El Quaida de Ben Laden jusqu’à l’apparition de Daesh à nos jours, Gilles Kepel a expliqué cette entrée dans la logique de violence à cause d’un soutien populaire effrité avec précisément la crise de cette organisation et comment la propagande de Daesh est bien dans l’échec malgré tous les attentats perpétrés dans plusieurs pays et les derniers tout récents à Bruxelles visant surtout à effacer cette mauvaise image.

Demain pour la 2è journée du colloque, d’autres thématiques intéressantes seront introduites par plusieurs intervenants avant le discours de clôture.

JACKY NAIDJA via JANA PRESSE

*Terreur dans l’Hexagone, Genèse du djihad français, Editions Gallimard (2015) par Gilles Kepel

 

Partagez notre article :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin