Livre de Fellag : Un espoir, des espoirs
image_pdfPDFimage_printImprimer

Fellag s’exprime sur son spectacle, sa carrière et ses projets

Livre de Fellag : Un espoir, des espoirs

A l’occasion de son passage à Marseille pour la présentation de son spectacle « Bled Runner » pour trois soirées au Théâtre Toursky les 21, 22 et 23 Avril, Fellag en exclusivité pour Reporters.dz s’est exprimé sur son spectacle, sa carrière et ses projets.

Rencontré au salon de l’hôtel de la Renaissance sur le Vieux Port malgré un agenda chargé et des interviews qui n’en manquent pas et quelques rendez-vous d’amis, Fellag toujours égal à lui même, décontracté et tout heureux, nous accueille avec son sourire habituel. Content surtout de sa première au Toursky où il a fait le plein. Pas besoin de lui poser des questions. Des sujets chez lui n’en manquent jamais.

Entre l’histoire de son dernier film avec Samy Bouadjila et interrompu pour raisons financières, sa tournée de « Bled Runner » qui va l’emmener à Genève et à Montréal, Fellag aborde sa carrière qui a commencé il ya 25 ans. Théâtre d’abord puis cinéma, télévision et la scène qu’il aime par dessus tout quand il s’agit d’être au plus près du public. Et puis l’écriture. Chez lui c’est obsessionnel confie-t-il. Car il avoue écrire tout le temps et publier aussi des livres comme le dernier « Un espoir des espoirs » publié aux éditions JC Lattès en Octobre 2014.

1/Reporters.dz : Parlons d’abord de votre spectacle « Bled Runner » qui rencontre en ce moment un énorme succès?

FELLAG: « Bled Runner » est un ensemble de morceaux choisis dans mes anciens sketchs du meilleur de ma carrière, qu’il a fallu retravailler, les connecter les uns aux autres pour les introduire dans une seule œuvre et amener le rire partout même quand c’est dramatique. De l’humour rien que de l’humour…pour faire voyager le public à travers mon propre voyage et mon histoire toute simple.

2/ Reporters.dz: « Bled Runner » est en tournée dites-vous?

FELLAG: Oui tout à fait. Et elle a démarré très fort. C’est une occasion pour moi de me ressourcer à nouveau et de rencontrer des gens qui font mon public. Cette tournée a commencé le 5 janvier dernier et va durer 2 ans. Depuis il y a eu plus de 50 représentations dans toute la France. Aujourd’hui je me réjouis d’être à Marseille au théâtre Toursky que je connais bien et dont j’admire le travail que fait Richard Martin dans cette institution ainsi que son public admirable. Une tournée voyez-vous sans Marseille n’est pas tout à fait une tournée…. Il y a aussi 10 dates retenues après Marseille comme celle du théâtre du Rond Point à Paris du 23 juillet au 9 avril 2017, à Montréal le 24 novembre 2016 ou à Genève pour ne citer que celles là que j’ai en tête.

3/ Reporters.dz: Sur votre carrière, Comment vous la voyez-vous aujourd’hui?

FELLAG: Elle continue au gré du temps un peu cyclique. C’est le résultat d’un long parcours et d’un compagnonnage avec la scène, les artistes, les gens autour de moi qui m’ont encouragé dès les premiers jours depuis ma 1ère création théâtrale en Algérie « les aventures de Tchop » en 1987. C’est surtout grâce un travail plus que laborieux et aux succès dont j’en suis très fier. Je me suis révélé à la scène comme à la vie avec une certaine passion et une envie de réussite qui m’anime toujours. Je n’aime pas le renoncement. Je suis à la mesure de tout ce j’ai vécu ailleurs et même ici avec une certaine expérience au quotidien. Ma carrière continue et des projets n’en manquent pas. j’ai un cycle en moi qui dure 3 ans pendant lesquels je travaille acharnement puis c’est la pause pour réfléchir, se concentrer et un peu méditer sur soi, sur tout ce qui m’entoure, ma famille bien sûr, mes amis mais aussi la lecture et l’écriture qui est obsessionnelle chez moi. Et puis vient le recommencement. C’est ainsi chez moi, je vis entre des cycles et beaucoup de scènes.

4/ Reporters.dz: A vous écouter, le temps prend tout son temps chez vous, comme vous le dites dans votre sketch sur les « Hitistes » ou teneurs de murs. Qu’en pensez-vous de plus?

FELLAG: Rien de plus qui ne peut m’encourager autant et me remplir de joie surtout quand je vois l’accueil que me réserve le public de Marseille depuis ma dernière représentation d’il y a 3 ans, je me dis que c’était seulement hier.

Entretien réalisé par JACKY NAIDJA

POUR REPORTERS.DZ

Partagez notre article :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin