RAYMOND VIDIL* PRESIDENT DE MARFRET ET DE MP2018 S’EXPLIQUE SUR L’AVENIR DU J1 ET DU GPM DE MARSEILLE

 

En tant que partenaire du Grand Port Maritime de Marseille, Raymond Vidil, Président de MARFRET et de MP2018 s’est exprimé à l’occasion du lancement de l’appel d’offres du J1 et sur le devenir du Grand Port Maritime de Marseille.

 

Reporters.dz: Quel est votre point de vue sur le projet du j1 à propos du lancement de l’appel à projets?

  1. VIDIL : C’est une très bonne chose. On ne peut mieux faire pour ne pas laisser un équipement aussi important et de cette qualité en friche. Le J1 a eu une carrière glorieuse depuis sa construction en 1920 pour servir à entreposer les marchandises. Le port avec l’augmentation de l’activité portuaire s’est plus développé avec des mouvements classiques vers le Nord- Ouest dans des rapports entre les villes et les ports. Les bateaux restant de moins en moins à quai et les marchandises conteneurisées. Donc plus besoin de hangars de ce type qui à l’origine, ont été bâtis lorsque les conteneurs n’existaient pas. Le J1 étant devenu petit à petit sans activité, la direction du port a donc lancé un appel d’offres pour un nouvel édifice plus en relation avec la ville et le port où vont se rencontrer des projets de développement économiques, culturels avec des usages urbains et portuaires notamment.

Reporters : Et avec la mer aussi….

  1. VIDIL : Evidemment avec la mer… parce qu’il lui faut surtout garder cette vocation maritime.

Reporters.dz : C’est donc une nouvelle image plus valorisante du Port?

  1. VIDIL : Oui exactement. Son emplacement est plus que symbolique, faisant face à la Place Sainte Marie, un passage historique et significatif par où sont arrivés les Grecs à Marseille.

Reporters.dz : Avec votre association MP2018, vous allez occuper ces lieux du 3è étage du J1 pour l’organisation d’un projet culturel important à partir de février au moins jusqu’à novembre 2018? De quoi s’agit-il au juste?

  1. VIDIL : Dans cette attente et jusqu’à l’affectation du J1 fin 2018, le Port a mis le dernier étage du hangar (8.000 M2) à disposition de la Ville de Marseille son partenaire privilégié, lequel a crée une association MJ1 pour sa remise en état avant de l’occuper pour diverses manifestations culturelles et autres événements inédits. Notre association MP 2018 va donc programmer dans ce lieu une série de spectacles, fêtes, concerts et expositions à l’image de MP 2013 Capitale Européenne de la Culture avec deux premières grandes manifestations qui vont marquer cette période et mettre en lumière deux artistes connus dans le monde entier l’un pour ses grands portraits format espaces publics grâce au photocollage. L’autre pour mêler spiritualité, sculpture, son et vidéo. Mais également des activités culturelles prévues avec les écoles primaires du département notamment.

Reporters .dz : Et sur l’avenir du Port en conclusion?

Je dirais tout simplement que les dernières réformes de 2008 qui l’ont transformé en Grand Port Maritime lui ont permis une stabilité dans l’activité, dont les résultats sont en nette progression. Ses projets innovants sont bien installés dans l’orientation choisie. Il faut donc les consolider tout en conservant au port sa vocation de commerce, de transport des passagers, des marchandises et en même temps trouver un compromis nécessaire pour pérenniser cette relation entre la ville, le port et ses habitants.

*Raymond Vidil: Est aussi Président directeur général de »MARFRET » une compagnie maritime de transport de marchandises par conteneurs avec des lignes régulières vers l’Europe du Nord, la Méditerranée et le Maghreb.

 

Propos recueillis par JACKY NAIDJA