image_pdfPDFimage_printImprimer

FRANCE ALGERIE: FORUM ECONOMIQUE DE LA CACI

A LA VILLA MEDITERRANEE.

FRANCE ALGERIE: FORUM ECONOMIQUE DE LA CACI A LA VILLA MEDITERRANEE

Les intervenants à l’issue du Forum auquel s’est joint Michel Vauzelle. (Photo Janapresse)

La Chambre Algérienne de Commerce et d’Industrie (CACI France) par son implication forte dans les relations de coopération entre la France et l’Algérie, veut répondre réellement aux besoins d’un partenariat gagnant-gagnant où les entreprises des deux pays sont devenues de véritables acteurs économiques.

C’est ce défi qu’a voulu relever la CACI France en réunissant les opérateurs économiques issus de la communauté algérienne en France, les représentants institutionnels des deux pays ainsi que plusieurs chefs d’entreprises présents à ce forum. La CACI France, tend par cette entremise à sensibiliser au marché algérien les entreprises exportatrices françaises et par là à créer des partenariats fiables d’investissements. Tel est l’objet de cette importante réunion économique et stratégique tenue samedi dernier à la Villa Méditerranée à Marseille. Cette rencontre de haut niveau à l’initiative des autorités consulaires d’Algérie à Marseille en partenariat avec la CACI a permis un débat essentiel sur la coopération économique entre la France et l’Algérie animé par Nazim Sini délégué adjoint de la CACI en présence de Rafik Belhadj Amara délégué général de la CACI du Sud Est, Mehdi Bournissa Responsable CACI et Alexandre Kateb conseiller CACI, Jean Louis Levet Haut responsable de la Coopération économique , Bernard Valéro Ancien Ambassadeur, Directeur général de la Villa Méditerranée ainsi que Moussa Benhamadi, ancien ministre algérien des Tic, Président du Groupe CONDOR Industrie .Un débat riche et public qui a mis en lumière la dynamique de partenariat entre les entreprises françaises et algériennes dans le cadre du 49/51 autour de projets potentiels industriels et technologiques grâce à plusieurs témoignages de chefs d’entreprises qui ont réussi leur implantation en Algérie cités en exemple. Ce débat public a fait la place également à un nombre important de projets à construire en Algérie à l’avenir et qui apparaissent aujourd’hui faciles à mettre en œuvre tant les facteurs propices à la création d’entreprises en Algérie sont réunies et l’administration institutionnelle mobilisée autour de cette confiance mutuelle établie dans ces rapports de coopération entre la France et l’Algérie. Persuadés tout au moins qu’ils ont tout à gagner ensemble et à explorer toutes les voies et les moyens de construire des relations économiques, industrielles et stratégiques durables en partenariat dans plusieurs domaines en faveur du développement productif pour penser l’après pétrole.

Cette expérience appelée à se poursuivre ne peut qu’être bénéfique aux acteurs des deux pays pour mieux se comprendre et réussir des opportunités d’investissement prometteuses dans des relations de respect et d’intérêt mutuel et faire de la Méditerranée un trait d’union entre les deux pays, l’Afrique et l’Europe.

JACKY NAIDJA via Janapresse

 

 

Partagez notre article :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin