BIYOUNA EN MARRAINE FAIT SON SHOW A LA CEREMONIE PRIMED

BIYOUNA EN MARRAINE FAIT SON SHOW A LA CEREMONIE PRIMED

BIYOUNA EN MARRAINE FAIT SON SHOW A LA CEREMONIE DE REMISE DES PRIX DU PRIMED 2015

BIYOUNA EN MARRAINE FAIT SON SHOW A LA CEREMONIE PRIMED

Le rideau est tombé hier sur le festival du cinéma du PRIMED 2015 à Marseille lors d’une magnifique et joyeuse cérémonie prévue pour la remise des prix.

Un palmarès qu’est venu rehausser de sa présence la célèbre comédienne BIYOUNA en marraine du festival autour d’un public nombreux et chaleureux tout acquis à sa cause à la faveur du groupe Radio Babel Musique sur scène qui a sonné le délire de BIYOUNA dès son entrée sur scène. En dansant et chantant avec sa voix mélodieuse avec les musiciens, cela a suffi à donner à l’ouverture de ce palmarès une note tout à fait particulière et intelligente pour faire pétiller l’ambiance. Sylvie Depierre (FR3 Provence) à qui revenait la présentation de la cérémonie un peu surprise par tant d’allant de BIYOUNA lui a décerné le 1er prix du palmarès… avant même l’ouverture officielle. Cela dit en plaisantant, assurant qu’elle le méritait bien avant d’entrer dans le vif du sujet pour annoncer les 1er prix. Une soirée qui s’est terminée tard à la Villa Méditerranée autour de BIYOUNA avec les réalisateurs, les artistes présents et le public qui l’a suivi, dont la plupart ont reconnu le mérite des organisateurs du PRIMED pour cette prestigieuse 19è édition et notamment à celle qui a mené de bout en bout le festival Valérie Gerbault avec Hervé Michel Président du CMCA, accompagnés de jeunes bénévoles sans qui le festival n’aurait pas existé. Un festival Méditerranéen tout en images, réussi à tous points de vue malgré un budget assez serré avec le concours combien important de Bernard VALERO directeur de la Villa Méditerranée pour la mise à disposition de la Villa Méditerranée ainsi que tous les partenaires institutionnels et autres.

Riche et dense à la fois, ce festival a permis au grand public de Marseille et d’ailleurs durant toute une semaine de voyager à travers une sélection prestigieuse de films de” là bas”. De cette méditerranée meurtrie mais combien porteuse d’identités plurielles interpellant par leurs sujets puissants et réalistes les uns et les autres en ces temps un peu troubles mais salutaires pour la culture grâce au PRIMED qui perpétue l’actualité mémorielle de cette mer partagée par tous. Et à Réda Bendjelloun, Président du jury de résumer en un seul mot l’actualité du festival: “l’antidote à tout cela reste la culture et rien que la culture”.

Demain de 14h à 19h aura lieu la projection des films primés à la Villa Méditerranée avec entrée gratuite au public.

De passage à Marseille à l’occasion de ce festival, Biyouna a accordé à Reporters un entretien en exclusivité.

REPORTERS.DZ: Dans ce rôle de marraine d’un grand festival comme le PRIMED à Marseille, que retenez-vous le plus de cette cérémonie?

BIYOUNA: D’abord l’ambiance chaleureuse et affectueuse des organisateurs qui m’ont permis d’être là et à qui je dis un grand merci pour leur bonne organisation. C’était génial comme je l’espérais et j’en suis très fière car je vois que le cinéma vit et se perpétue grâce à ce festival à Marseille. Et puis il y a eu ce groupe musical avec des voix magnifiques, les paroles, l’orchestration qui a accompagné le tout dans une complémentarité formidable que je découvre avec plaisir.

REPORTERS.DZ: Et au Public qui vous a choyé dès votre arrivée?

BIYOUNA: j’aime le public et à tout ce public formidable sans distinction, je lui dis merci encore et avec toute ma reconnaissance pour l’accueil qu’il m’a réservé avant et après la cérémonie. Cela m’a fait chaud au cœur de se sentir aimée et portée par tant de gens même en me promenant à Marseille avec cette rencontre de 3 femmes qui m’ont dit qu’elles avaient pris congé de leur travail l’après-midi pour venir me voir. Cela m’a beaucoup touchée.

REPORTERS.DZ: Comment s’annonce la nouvelle année pour BIYOUNA et quels projets en vue?

BIYOUNA: Je finis un “One Woman Show” avec mon producteur Cyril Robin dont la mise en scène est confiée à Rachida Brakni qui va démarrer très fort dès la nouvelle année 2016 avec une tournée dans plusieurs villes particulièrement dans le sud où vous allez encore me voir. L’histoire se passe dans un cabaret à l’ancienne dont je suis la patronne, d’où est sortie une histoire, avec des chants et des danses grâce à une complicité fabuleuse avec Madjid Oudane danseur où il est question de plusieurs scènes où domine de la nostalgie de l’époque et des hommages rendus aux femmes tunisiennes, algériennes et marocaines. Il est prévu également une tournée de ce spectacle en Algérie, et au Maghreb et même au Canada.

REPORTERS.DZ: Où en êtes-vous avec le cinéma en ce moment?

BIYOUNA: Je suis toujours en contact avec le cinéma et les cinéastes. J’ai sous la main 3 scénarios que je travaille. Mais ma priorité est d’abord accordée à mon spectacle dont j’ai parlé que mon producteur doit faire tourner.

REPORTERS.DZ : Et pour le mot de la fin BIYOUNA?

Il sera réservé exclusivement à mes compatriotes algériens où qu’ils soient et à l’Algérie toute entière à qui je souhaite une bonne et heureuse année 2016 pleine d’amour, de paix et de prospérité ainsi qu’à mes amis d’ici et de là bas que je n’oublie pas. Biyouna est toujours là.

JACKY NAIDJA

P/ REPORTERS.DZ

PALMARES PRIMED 2015
Grand Prix du Documentaire ENJEUX MEDITERRANEENS
parrainé par France Télévisions
VOYAGE EN BARBARIE de Cécile ALLEGRA et Delphine DELOGET
Prix MEMOIRE DE LA MEDITERRANEE
parrainé par l’INA (Institut National de l’Audiovisuel)
EVENEMENTS DE PHOCEE 1914 de Agnès SKLAVOS et Stelios TATAKIS
Prix PREMIERE OEUVRE
parrainé par la RAI (Radio Télévision Italienne)
PATIENCE, PATIENCE, T’IRAS AU PARADIS ! de Hadja LAHBIB
Prix ART, PATRIMOINE ET CULTURES DE LA MEDITERRANEE
L’ACCADEMIA DELLA FOLLIA de Anush HAMZEHIAN
Prix AVERROES JUNIOR
parrainé par MPM (Communauté urbaine Marseille Provence Métropole)
SPEED SISTERS de Amber FARES
Prix COURT MEDITERRANEEN (Prix du Public)
REBELLE DE RAQQA de Claire BILLET et Lyana SALEH
Prix MULTIMEDIA DE LA MEDITERRANEE
parrainé par Orange
SYRIE, JOURNAUX INTIMES DE LA REVOLUTION
de Caroline DONATI et Carine LEFEBVRE-QUENNELL
MENTION SPECIALE ASBU
PATIENCE, PATIENCE, T’IRAS AU PARADIS ! de Hadja LAHBIB
PRIX A LA DIFFUSION
2M (Maroc) : SPEED SISTERS de Amber FARES
France 3 Corse ViaStella : THE GROCER de Dimitris KOUTSIABASAKOS
RAI 3 (Italie) : SPEED SISTERS de Amber FARES

LA PRESSE ETRANGERE RECUE A L'ELYSEE PAR JACQUES AUDIBERT

LA PRESSE ETRANGERE RECUE A L’ELYSEE PAR JACQUES AUDIBERT

LA PRESSE ETRANGERE RECUE A L’ELYSEE PAR JACQUES AUDIBERT*

CONSEILLER DIPLOMATIQUE DU PRESIDENT.

LA PRESSE ETRANGERE RECUE A L'ELYSEE PAR JACQUES AUDIBERTUne vingtaine de journalistes-correspondants de la Presse Etrangère à Paris ont été reçus hier en début d’après-midi à l’Elysée par Jacques Audibert Conseiller Diplomatique du Président François Hollande. A ses côtés Claudine Ripert, chargé de la Communication du Cabinet du Président.

La rencontre a porté sur les dossiers brûlants de l’actualité politique étrangère de la France.

Jacques Audibert a dans un long préambule, clair et précis présenté la politique diplomatique de la France dans le monde insistant sur les sujets importants qui font l’actualité du moment avant de laisser la place à des échanges à travers les questions réponses à la satisfaction des journalistes présents.

*Jacques Audibert: Conseiller Diplomatique du Président Hollande, ancien directeur général des Affaires Politiques et de la sécurité au Quai d’Orsay, il est spécialiste du dossier nucléaire Iranien.

Il est en poste à l’Elysée depuis mai 2014.

JACKY NAIDJA

P/ Reporters.dz

44è ASSISISES DE LA PRESSE FRANCOPHONE

44è ASSISISES DE LA PRESSE FRANCOPHONE

FRANCOPHONIE

44è ASSISISES DE LA PRESSE FRANCOPHONE

OUVERTURE SOLENNELLE DES 44è ASSISISES DE LA PRESSE FRANCOPHONE A LOME (TOGO) A L’INITIATIVE DE L’UPF (UNION INTERNATIONALE PRESSE FRANCOPHONE)

Les 44è assises de la Presse Francophone se sont ouverts à Lomé dès le 25 novembre par le 1er Ministre Togolais Selom KLASSOU pour 4 jours de débats avec pour thème essentiel “la place des Femmes dans les médias francophones “.

Une opportunité pour les journalistes francophones de répondre aux nombreuses interrogations sur le rôle et la responsabilité des Femmes journalistes et notamment: quel pouvoir médiatique au féminin, qui fait les médias et pour qui? Quelle est l’image de la Femme véhiculée par mes médias?

Tout un programme de travail pour les nombreuses délégations de 39 pays présents avec 300 journalistes délégués et accrédités à cet événement organisé grâce à l’UPF( l’Union de la Presse Francophone) avec en tête la délégation UPF France dirigée par Jean Miot son président et Jean Kouchner secrétaire général accompagnés de plusieurs membres éminents du bureau et intervenants ainsi que de nombreux journalistes français adhérents. L’UPF Internationale étant représentée par le sénégalais Madiambal DIANE un des principaux organisateurs de cette grande conférence avec les autorités Togolaises.

Au menu de ces rencontres dans les 3 ateliers et tables rondes prévus comme le 1er: “Journaliste ou Femme Journaliste”, offrant une occasion unique de parler de sexisme, d’égalité des chances avec des échanges sur toutes les actions à mener dans les médias. Ou le 2è atelier sur les” Femmes journalistes dans les zones de crise et de guerre” où il est d’abord question de l’accès au terrain pour les femmes reporters de presse, les risques et leur protection.

Le 3è thème et non moins important se trouve dans” Femmes journalistes dans l’espace francophone ” où seront mis en exergue les avancées et les obstacles à l’égalité professionnelle avec en relief les spécificités culturelles et les moyens à mettre en place pour faire tomber les barrières existantes. Egalité et liberté d’expression sont aussi à l’ordre du jour des discussions sur de meilleures conditions de travail et de salaires.

Après Dakar où ont lieu les 43è assises l’an passé pour avoir été considérées comme les assises de la “refondation, celles de Lomé doivent particulièrement permettre l’élaboration de vives recommandations dans la prise en compte du rôle de la femme Journaliste dans les organisations de presse qui se féminisent de plus en plus dans un contexte de liberté en vue de meilleures conditions de travail et de salaires, à travers la place des femmes dans la hiérarchie professionnelle mais surtout de leur influence éditoriale dans les médias.

Des débats d’où sortiront sans nul doute de fortes résolutions compte tenu de la présence importante de femmes en exercice dans la presse francophone et les productions audiovisuelles.

De Paris,

JACKY NAIDJA

P/ Reporters.dz