Port de Marseille

HERVE BALLADUR PRESIDENT DE VIA MARSEILLE FOS

A REPORTERS.DZ

“L’ALGERIE EST LE 1er CLIENT DU PORT DE MARSEILLE”

Port de Marseille

A la veille de son déplacement à Alger avec une importante délégation de responsables du Port de Marseille conduite par Mme Christine Cabau Woehrel, Présidente du Directoire du Port de Marseille FOS,

Hervé Balladur Président de Via Marseille Fos s’est exprimé à propos de cette mission et des opportunités qu’elle va offrir en matière d’import export pour les entreprises algériennes.

Un partenariat d’exception est envisagé entre les deux institutions portuaires, facilité il est vrai par la mise en relation de la Chambre Algérienne de Commerce et d’Industrie (CACI France) à l’origine de cette initiative.

La délégation Française séjournera à Alger du 24 au 27 janvier et mettra à profit ces rencontres pour mettre en exergue les futures relations de ce nouveau partenariat appelé de part et d’autre. Une conférence de presse à ce sujet sera organisée le 25 janvier à l’hôtel El Aurassi -Alger-

JACKY NAIDJA DE MARSEILLE

 

Hervé Balladur

Entretien avec Hervé BALLADUR

HERVE BALLADUR A REPORTERS.DZ

Hervé Balladur

“L’Algérie est le premier client du Port de Marseille. C’est donc légitime qu’à ce titre nous nous rendions à Alger. Au delà de cette démarche naturelle, nous nous sommes également fixé pour objectif premier de convaincre les Algériens que notre port est le meilleur choix qu’ils puissent faire pour recevoir ou expédier leurs marchandises. Nous aurons donc à cœur de présenter les atouts de nos bassins, mais également de proposer des axes de partenariats afin d’améliorer la fluidité des échanges entre l’Algérie avec l’Europe via Marseille. Nous avons en mains un projet de coopération dans le domaine de la formation qu’il faut valider avec l’ENSM et la direction des Ports. Il est prévu aussi la mise en place d’un atelier “Douane” qui sera l’occasion entre les Douanes Algériennes et la Direction Régionale des Douanes Françaises d’évoquer les pistes d’amélioration et de facilitation des procédures. Enfin un dernier objectif est fixé: celui de convaincre nos homologues Algériens que notre port est à leur disposition pour les aider à mieux pénétrer le marché européen avec leurs produits. Et pour y parvenir, nous avons aussi besoin de mieux connaitre les ambitions de l’Algérie dans le domaine de l’exportation mais également de confirmer notre volonté de mettre à disposition un HUB (plateforme) dédié à l’Algérie par lequel transiteront dans les deux sens les échanges. D’où cette rencontre importante à Alger”.

Propos recueillis par Jacky NAIDJA A MARSEILLE

martine vassal devant la presse

MARTINE VASSAL DEVANT LA PRESSE

“POUR DES VOEUX D’ESPOIR ET DE CONFIANCE”

martine vassal devant la presse

S’adressant à plus d’une centaine de journalistes de la presse locale et régionale à l’occasion de la cérémonie des vœux à la Presse, Martine Vassal Présidente du Conseil Départemental13 a tenu à souligner qu’elle tient avant tout à une relation de transparence et de vérité avec les journalistes.

Et de mettre l’accent sur sa politique depuis son arrivée à la tête du Conseil Départemental13 dès avril 2015, plaçant le travail et le mérite au cœur de ses actions. Martine Vassal a énuméré plusieurs de ses actions en cours rappelant des choix budgétaires courageux et parfois contraignants pour leur mise en œuvre à cause de la crise qu’on connait. Ainsi, elle a mis en exergue les axes forts de sa politique comme le plan santé fort ambitieux, la culture à qui elle apporte une aide conséquente, l’agriculture et ses filières en difficulté qu’elle entend aider sans oublier l’aide aux communes au service des populations pour l’égalité des territoires. Ou l’accompagnement de la jeunesse autre priorité urgente pour plus de réussite dans ce territoire de Provence. Citant également l’engagement citoyen pour entrer dans le service civique, une opération qu’il faut susciter auprès des jeunes, Martine Vassal s’est montrée convaincante en même temps rassurante sur l’avenir du département pour un vrai changement. Et de terminer son allocution sur un message d’espoir et confiance avant de répondre aux très nombreuses questions des journalistes.

JACKY NAIDJA

SMAIN SE DEVOILE AU THEATRE TOURSKY

SMAIN SE DEVOILE AU THEATRE TOURSKY

SMAIN SE DEVOILE AU THEATRE TOURSKY

SMAIN SE DEVOILE AU THEATRE TOURSKY

A MARSEILLE EN EXCLUXIVITE POUR REPORTERS.DZ

Artiste incontournable de la scène, de l’humour et du cinéma français qu’il a marqué de son empreinte, SMAIN fidèle à ses élucubrations n’a pas fini d’en étonner plus d’un.

“SMAIN est toujours là” nous a-t-il confié et “je reviens me chercher” avec ce spectacle particulièrement au Toursky à Marseille, une ville que j’aime avec toutes ses diversités face à cette méditerranée qui a fait d’elle cette ville cosmopolite et une grande capitale régionale méditerranéenne forte de son étonnant métissage. ”

Devant une salle pleine à craquer et un public complètement acquis à sa cause, Smain très “cool et seul sur scène” aborde ses sketches avec rondeur, bonhommie et tendresse. Parlant de l’essentiel de sa vie, sa naissance d’abord à Constantine, à l’hôpital précise t-il, orphelin qu’il était puis recueilli par des parents adoptifs pour atterrir en France dans la région parisienne où il a grandi, passant avec beaucoup d’humour d’anecdote en anecdote avec brio. Etincelant par sa présence, il rit et se moque de lui même à travers de multiples souvenirs d’enfance dans des gags hilarants.

Avec beaucoup de ressenti, il égrène ses souvenirs d’ici et de là bas par moments avec tristesse et gravité. C’est presque 30 ans de carrière qui sont évoqués dans ce spectacle très nourri de scènes et interrompu par les rires des spectateurs qui lui rappellent qu’il est toujours adulé.

Et quand on lui demande ce qui l’a poussé à se travestir sur scène et à se glisser derrière ce personnage qui lui ressemble tant, qui parle de lui avec autant de sincérité, il répond: “le temps. Le temps a passé certes confie -t-il. Et ce passage des 30 années de ma carrière et mes 50 ans aujourd’hui m’ont permis d’observer la société française pour essayer de la comprendre.” Même si je ne comprends pas tout, je constate ce changement et ce qu’est devenue la France d’aujourd’hui non sans évoquer la peur qui hante son peuple et la montée du FN qui divise.

Son spectacle en deux parties a laissé découvrir cette double face de son pays d’origine l’Algérie et de sa patrie la France en plongeant son regard critique sur leur histoire commune. Deux heures durant SMAIN s’est attelé à partager avec son public marseillais une vraie cure de rires pleine de rebondissements sur des réalités et avec des regards très différents parfois à force d’improvisations qui lui vont bien. Au fil de son spectacle, SMAIN, l’homme de scène finit par tout faire savoir de lui jusqu’aux petits détails de son parcours artistique et de sa vie de famille. Un spectacle extrêmement drôle marrant et tendre à la fois.

JACKY NAIDJA A MARSEILLE

P/ REPORTERS.DZ

A l’issue de son spectacle, SMAIN a bien voulu se confier à REPORTERS pour répondre à plusieurs questions.

Portrait Smaïn

SMAIN SE LIVRE

SMAIN SE LIVRE A REPORTERS. DZ

Portrait Smaïn

REPORTERS.DZ: Parlons d’abord de votre spectacle. Cette histoire racontée est la vôtre avec beaucoup de ressenti. Pourquoi cette histoire révélée ?

SMAIN: Ce spectacle a été conçu pour parler de moi, de mon vécu lié à mes souvenirs et à ma carrière artistique sans qui je n’aurais pas existé. Il y a aussi mon identité qui ressurgit à chaque instant avec toutes mes blessures. J’ai toujours cette attirance forte pour la scène qui me pousse à continuer car elle m’a aidé à me reconstruire. Il n’y a rien d’étrange à parler de soi et à ressusciter ses souvenirs d’autant que j’appartiens à deux pays, deux cultures d’où j’en sors certainement plus fort et avec de l’humour en plus….

REPORTERS.DZ: Où en êtes-vous aujourd’hui?

SMAIN: Après 30 ans de carrière, la cinquantaine et père de 2 enfants, fort de toute cette expérience, je ne peux qu’avoir un regard critique sur tout ce qui se passe autour de moi aussi bien en France qu’ailleurs. Smain reste Smain avec son humour particulier…

REPORTERS.DZ : Justement à propos de la France. Vous évoquez souvent dans votre spectacle et avec une certaine gravité l’état de la France actuelle. Est à dire que cela vous inquiète à ce point?

SMAIN: Oui. Je l’ai répété dans mes sketchs parce que j’ai le sentiment que la peur a envahi nos murs et que la haine de l’autre a dépassé les bornes. J’en parle beaucoup dans mon spectacle et j’en appelle à la fraternité, à la solidarité dans ces moments difficiles que traverse la France pays d’accueil et des droits de l’Homme et bien entendu d’autres pays encore. Oui mes sketchs sont aussi révélateurs de la tension et de la crise qui existe aujourd’hui en France et qu’il va falloir surmonter dans l’unité. C’est pour ça que je finis mon spectacle en appelant le public au rire et à l’humour comme seul remède. Je continue mon métier que j’aime par dessus tout et en ce moment, je parcours les routes de France pour mon spectacle. La preuve? L’humour reste toujours le mien. La télé quant à elle pour répondre à votre question ne m’inspire plus. Reste le cinéma auquel je consacre encore du temps… qui lui m’inspire par contre des sujets importants.

REPORTERS DZ: Quels sont vos projets immédiats en dehors de ce spectacle qui reçoit un certain succès il est vrai?

SMAIN: Le cinéma. J’ai un projet de film avec le réalisateur Alexandre Arcady pour Mai prochain et le film se déroule au Maroc. Je n’en dirais pas plus.

REPORTERS.DZ: Que peut-on vous souhaiter pour 2016?

SMAIN: D’abord la santé. Et puis le reste suivra. Avec cependant une grande reconnaissance à mon public toujours fidèle comme celui du Théâtre Toursky de Marseille que je remercie particulièrement et qui m’a offert l’hospitalité me donnant encore envie de continuer à qui j’adresse un grand salut !

Entretien réalisé par JACKY NAIDJA à MARSEILLE lors de son spectacle “Je reviens me chercher”

Autre article suite à son spectacle.

Smaïn "Je reviens me chercher"

SMAIN A L’AFFICHE AU THEATRE TOURSKY

SMAIN A L’AFFICHE AU THEATRE TOURSKY AVEC “JE REVIENS ME CHERCHER”AVEC JEAN MARC LONGVAL

Smaïn "Je reviens me chercher"

Le théâtre Toursky accueille ce samedi à 21h. SMAIN avec son spectacle drôle et hilarant à la fois “je reviens me chercher“. Et s’il revient au Toursky c’est pour mieux retrouver son public marseillais avec qui il partagé des tranches de ses succès sur scène. Le temps a passé certes, mais le comédien, après 30 ans de carrière, la cinquantaine affirmée garde toute la fierté d’être père dans une existence bien remplie depuis l’Algérie et Constantine où il est né avant d’entamer ce métier auquel il tient encore et avec quelle passion!

Il le concède volontiers : Oui j’ai changé mais la vie aussi a changé .Mais ce qui compte le plus c’est de rester fidèle à ses valeurs et à ses convictions. Je n’ai pas oublié d’où je viens…Orphelin de naissance, né à l’hôpital de Constantine, il sait compter aujourd’hui sur le soutien de sa nouvelle famille et c’est sur cette vie de près ou de loin qu’il se raconte dans ses sketches à travers un spectacle attendrissant et drôle avec un type d’humour sans cesse renouvelé où ses blagues ne sont pas totalement inoffensives .

“La scène dit-il, m’a beaucoup aidé à me reconstruire et il y a aussi le cinéma, le théâtre qui m’ont donné une certaine popularité.”

Une vie et une carrière bien remplie qu’il revisite pour la circonstance sur scène au grand bonheur de son public marseillais. C’est surtout l’histoire de SMAIN, racontée sans fioritures, faisant le point à ce moment précis de sa vie, laissant souvent place à l’improvisation pour venir se chercher lui même sur scène à travers sa filiation, son identité et ses blessures avec sincérité, intelligence et le rire en plus. Tendre et vrai à la fois SMAIN reste SMAIN avec beaucoup d’humour en plus!

JACKY NAIDJA

P/ REPORTERS.DZ