DECES D’AGNES VARDA

Agnès VardaAgnés Varda figure mondiale du cinéma, est décédée à l’âge de 90 ans et était au milieu des siens en son domicile, entourée de ses proches des suites d’un cancer.

Cinéaste de renom et réalisatrice, inspiratrice des jeunes générations, elle a marqué très jeune depuis ses débuts en 1954 le cinéma français et international. Elle est partie tranquillement après s’être préparée à dire « au revoir » comme lors du festival de Berlin où se projetait son dernier documentaire « Varda par Agnès ». On la connait particulièrement par son imposante filmographie de ses débuts avec  « Cléo de 5 à 7 » en 1962 et un césar du meilleur court métrage et documentaire (1964), puis avec « Sans toit ni loi » qui a révélé Sandrine Bonnaire actrice dans le film à l’âge de 17 ans sans oublier « Jacquot de Nantes », sujet sur l’enfance de son mari Jacques Demy réalisateur. Il y a eu aussi d’autres succès comme « les glaneurs et la glaneuse » (2000) et « les plages d’Agnès » (2002) meilleur film en 2009.

Féministe convaincue

Là voilà en 2016 dans une autre aventure, partie sur les routes sillonner la France profonde avec JR le Photographe bien connu à la rencontre des français des villages d’où le documentaire « Visages Villages » sorti en 2017 que le public de la France entière a plébiscité et tant aimé. Féministe convaincue, elle a apporté son soutien aux femmes du cinéma et favorisé la place des femmes dans ses films d’abord, pour prendre place dans le métier, à la réalisation, come cheffes opératrices, mixeuses, monteuses ou ingénieures du son. Celles-ci ont conquis peu à peu le milieu du cinéma et la profession. Tout le monde se souvient et notamment tous ceux qui étaient présents au palmarès du festival de Cannes en 2018, de sa montée avec Catte Blanchett  à son bras et 80 femmes actrices après une marche des femmes pour plaider l’égalité salariale lui conférant un rôle d’icône et de doyenne du cinéma français. Agnès Varda recevait alors la palme d’honneur du festival de Cannes en 2015 et un oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière en 2017, en présence d’Angélina Jolie avec qui elle a esquissé quelques pas de danse sur scène. C’est tout cela Agnès Varda, la bonhommie, la générosité, sa fidélité en amitié, exigeante d’elle même, comme des autres, fidèle dans l’amitié avec ce sens profond de l’humanisme, toujours inquiète du sort des démunis ou laissés pour compte. C’est de tout cela aussi que le public qui l’a tant aimé retiendra d’elle après une vie bien remplie d’images autour d’une œuvre onirique qui a longtemps accompagné le cinéma français depuis de longues années.

Ses obsèques auront lieu le mardi 2 avril à 11 heures au cimetière de Montparnasse. Un hommage particulier lui sera rendu par la Cinémathèque Française le jour même.

JACKY NAIDJA avec Inès Iliana

Partagez notre article :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin