Cinéma : Le Festival de Cannes de retour sur la Croisette

C’est une édition «hors normes», avait déjà annoncé David Lisnard, le Maire de Cannes, qui vient de réussir le pari fou de ramener le Festival de Cannes sur la Croisette après une si longue absence et une édition annulée. Il lui aura fallu un travail laborieux aux côtés des dirigeants et des organisateurs du festival ainsi que celui des professionnels et autres partenaires pour convaincre les autorités à renouer avec cet événement, l’un des plus prestigieux de la ville de Cannes.

C’était pour lui une priorité surtout de redonner de l’attractivité économique et culturelle et assurer de la confiance pour une reprise économique à l’exemple du Festival de Cannes de retour avec son public au Palais des festivals qui s’ouvrira du mardi 27 au jeudi 29 octobre.
Suffisamment pour cette «édition spéciale» de montrer le meilleur de la sélection officielle avec des films de prestige habilement sélectionnés et de faire revenir le public dans les salles de cinéma. Un gage de réussite malgré toutes les difficultés vécues jusque-là. Quatre films en compétition de court métrage seront donc projetés et en avant-première issus de la sélection officielle 2020 ainsi que des films d’écoles et de la Cinéfondation. Ce festival s’ouvrira sur le film «un Triomphe» d’Emmanuel Courcol avec Kad Merad, en présence de l’équipe du film et la participation de Mémentos Films.
Sa clôture est annoncée avec le film «les Deux Alfred», en avant-première, de Bruno Poladyles avec Sandrine Kiberlain et la participation de UGC Distribution.
Le public sera accueilli à l’auditorium Louis-Lumière du Palais des festivals et sera placé selon les normes de sécurité liées à la pandémie dans des conditions strictes et optimales. Il découvrira notamment la projection du film «Asa Ga Kuru» (The Mothers) de la réalisatrice japonaise Naomi Kawase, fidèle d’entre les fidèles du Festival de Cannes.
Il sera suivi d’une autre projection du film «Beginning» réalisé par la Géorgienne Dea Kulumbigasliim qui vient de remporter le prix de la meilleure réalisatrice, du meilleur scénario et de la meilleure actrice au dernier Festival de San Sebastian.
La composition du jury est attendue dans les prochains jours pour décerner la Palme d’or au meilleur Court Métrage ainsi que les Prix de la Cinéfondation.
Une grande satisfaction que Pierre Lescure, président du Festival, traduit comme un véritable triomphe aux côtés de la ville de Cannes et de son maire, sans qui cet événement majeur n’aurait pas lieu.
Pour Thierry Fremaux, Délégué général du festival «Cannes est et restera le symbole de la réussite du cinéma et celui d’une nouvelle et belle étape à franchir pour le festival avant l’édition de la 74e qui aura lieu du 11 au 22 mai 2021.

Par JACKY NAIDJA et INÈS ILIANA

Partagez notre article :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin