JEAN PAUL BELMONDO TIRE SA RÉVÉRENCE À 88 ANS APRES 50 ANS DE CARRIÈRE AU CINÉMA

Le grand « Bebel », l’icône du cinéma français est décédé ce lundi 6 septembre en son domicile parisien, entouré de ses proches.
Il s’est éteint paisiblement dit-on dans son entourage.

Issu d’une famille d’artistes, son père Paul est un sculpteur bien connu et sa mère née Sarah Rainaud Richard était artiste peintre. Jean Paul Belmondo, l’acteur français le plus doué de sa génération , né le 9 avril 1933 est avec Alain Delon son ami à l’écran comme dans la vie, l’acteur incontournable du cinéma français depuis « cette nouvelle vague » des années 60, portant durant toutes ces années, l’histoire du 7e art français.

Avec sa disparition, c’est toute une page du cinéma qui se tourne aujourd’hui après Jean Gabin, Louis de Funès, Lino Ventura, Bourvil, Jean Rochefort, Bertrand Blier…On retiendra que sa consécration est venue avec le film « À bout de souffle » réalisé par Jean Luc Godard. Il enchaînera les rôles les plus marquants dans de nombreux films à succès avec les plus grandes actrices du moment comme Catherine Deneuve, Claudia Cardinale, Anna Karina…

Comme il a été dirigé par les meilleurs réalisateurs à l’origine du succès du succès du cinéma français : Henri Verneuil, Claude Sautet, Claude Lelouche, Jean Pierre Melville, François Truffaut et Jean Luc Godard pour ne citer que ceux là. Il laisse derrière lui une filmographie riche de 80 films et 30 pièces de théâtre avec un Bebel Cascadeur jamais doublé, dans un tout autre genre toujours drôle à souhait à travers plusieurs rôles à succès. Il aura tout joué : flic, voyou en personnage hors du commun jusqu’à cette blessure lors d’une cascade dans le film « Hold-up » qui l’a contraint à abandonner peu à peu le cinéma. Et de retourner au théâtre son autre prédilection de toujours pour réussir avec talent plusieurs grandes piècesmarquantes.

En 1988, après 30 ans de carrière, Jean Paul Belmondo est enfin couronné par un César du meilleur acteur pour son rôle formidable dans « Itinéraire d’un enfant gâté ». En 2011, il se fait décerner la

Palme d’honneur au festival de Cannes après 50 ans d’une carrière fabuleuse au cinéma. Aujourd’hui il lègue à toutes les générations confondues ses plus beaux souvenirs du cinéma avec des rôles pittoresques, inoubliables à jamais, des films d’aventures incroyables comme un véritable héritage. Les français dans leur ensemble, bouleversés par sa disparition sont en deuil et continuent a lui porter toute l’admiration qu’il mérite en saluant partout sa mémoire.

Ses obsèques sont prévues ce vendredi 10 à 11heures en L’Eglise Saint Germain des Près à Paris. Après qu’un hommage national et populaire lui sera rendu aux Invalides jeudi 9 septembre à 11heures, à l’image de cette grandiose cérémonie qui a été réservée à Charles Aznavour.

Jacky NAIDJA et Inès Iliana

Partagez notre article :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin