LA CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS SAUVEE DU FEU

Un grave incendie s’est emparé hier de la Cathédrale de Notre Dame de Paris vers 19h50 précisément. Symbole de Paris mais aussi d’un patrimoine immense de France, historique et culturel, la Cathédrale Notre Dame s’est effondrée en quelques instants sous les yeux médusés d’un public ému aux larmes.

Un spectacle affligeant d’un incendie gigantesque qui pris place dans les combles devant des parisiens abasourdis venus témoigner avec force émotion par leur présence leur attachement à ce symbole, lieu de culte le plus ancien de France construit entre le 12è et le 14è siècle mais aussi lieu de visite pour près de 14 millions de visiteurs chaque année, pèlerins et fidèles. Notre Dame de Paris était en restauration au moment de l’incendie, probablement accidentel selon une source bien informée. Lancé pour 10 ans ce chantier titanesque de restauration était en cours au moment de l’incendie, grâce à l’organisation d’un mécénat constitué il y a 3 ans dont le fonds est estimé au total à 150 millions d’euros. Les secours vite arrivés sur les lieux ont fini par maitriser le feu qui a vite pris dans les combles, lequel a fini par coucher la flèche de 93 m et le clocher ainsi que la toiture sous les yeux du public parisien consterné. Une partie de la voûte s’est également effondrée dans la nef centrale mais les 2 tours sont sauvées.

En fin de soirée, l’on constate encore que la charpente est aussi partie en fumée tandis que les services de secours des pompiers les premiers arrivés sur les lieux ont continué avec beaucoup de mal à maitriser l’incendie. A l’heure actuelle, le péril feu est écarté. Reste maintenant à dresser le constat de cet incendie qui a suscité interrogations, émotion et vif émoi chez les parisiens mais aussi chez les français en France et dans le monde entier. Une émotion planétaire avec des images reproduites en boucles qui ont fait le tour du monde entier avec de multiples messages affluant de chaque partie du globe. Emmanuel Macron qui a suspendu hier son allocution prévue à 20 h en direct à la télévision s’est rendu immédiatement sur

les lieux avec Edouard Philippe le Premier ministre accompagné d’Anne Hidalgo Maire de Paris et de plusieurs conseillers à ses côtés. Très ému, il a témoigné de sa profonde tristesse devant ce spectacle dramatique et affligeant vu l’ampleur des dégâts. Il a appelé de ses vœux la solidarité nationale et la reconstruction ensemble de ce haut lieu de culte, symbole de l’histoire de France qui se traduit aujourd’hui devant ces images tristes de Notre Dame en feu. Déjà reconstruite en son temps, comme en 1831 par Victor Hugo, épargnée par les guerres, la Cathédrale dévastée mais encore debout, doit faire l’objet d’un constat avec un nouveau protocole pour la rebâtir, la reconstruire sur des bases solides et remettre cet édifice à la hauteur de son prestige malgré d’énormes questions techniques qui se posent.

Une enquête a été ouverte dès hier par la Police judiciaire pour recueillir les premiers témoignages sur l’incendie qui selon certaines sources officielles privilégie plus la piste accidentelle liée sûrement aux travaux mais que rien ne va dans la direction d’un acte volontaire. La mairie de Paris a appelé à une grande conférence nationale sur ce projet de reconstruction et débloqué déjà 50 millions d’euros de secours pour la restauration. Valérie Pécresse avec La région Ile de France vient à son tour de débloquer 10 millions d’aide d’urgence pour les premiers travaux, et au groupe Arnault de faire à son tour un don de 200 millions, tandis que s’ouvre une collecte nationale publique et privée par la fondation nationale du patrimoine. Le gouvernement quant à lui est déjà mobilisé depuis ce matin sur ce projet pour préparer un plan de reconstruction.

L’on sait d’ores et déjà que les trésors précieux de Notre dame de Paris sont sauvés de l’incendie tels que la Tunique de Saint Louis et la Couronne d’Epine du Christ et placés en lieux sûrs. Et de se rappeler en ces temps contraints de désolation que la Cathédrale de notre Dame de Paris grand patrimoine historique est inscrite aussi dans la mémoire collective de plusieurs générations comme un lieu de cinéma avec « le Bossu de notre Dame » film de Jean Delannoy avec Anthony Quinn et Gina Lolobrigida, tourné en 1956. Autre symbole de cette sensibilité culturelle de ce lieu de culte et pas seulement. Aujourd’hui après 24 heures, le feu est éteint mais la cathédrale dévastée, reste mutilée. La mobilisation des secours est toujours omni présente, comme celle des dons qui continuent d’affluer, avec cette seule préoccupation du moment: la surveillance et la sécurisation du bâtiment avant des décennies de grands travaux.

DE PARIS, JACKY NAIDJA avec INES ILIANA

Partagez notre article :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin