LE CORONAVIR US A PESE DE TOUT SON POIDS SUR LES ELECTIONS MUNICIPALES EN FRANCE

Le sens du devoir démocratique et civique ne l’a pas emporté hier aux élections municipales come l’a souhaité Emmanuel Macron le Président de la République. Le coronavirus ajouté à la forte abstention (56% soit 25 millions, 5 d’électeurs qui ne sont pas allés voter) dans une France totalement confinée où l’on dénombre 127 morts et 5423 cas de coronavirus déclarés qui en sont pratiquement les causes.

Une abstention virale certes, mais amplement politique, certainement à cause des mauvaises décisions prises, surtout pas au bon moment. C’est ainsi que la plupart des experts politiques l’ont interprété dès les résultats des  élections municipales de Mars 2020 qui ont laissé apparaitre un scrutin largement fragilisé par toutes les précautions prises à cause du coronavirus obligeant  les gens à rester chez eux. Quand d’autres et ils étaient nombreux, pas respectueux du tout des consignes sanitaires se sont rassemblés malgré tout à l’extérieur pour profiter d’une belle journée ensoleillée en famille  ou amis dans des villes complètement vides de leurs commerces et autres établissements publics fermés. Avec les résultats qui vont être publiés officiellement, la question majeure qui se pose dès lors, c’est le report ou non du 2è tour des élections municipales pour élire définitivement les 35.000 maires de France. La réponse est chez le 1er ministre qui réunira dès lundi les représentants des forces politiques pour leurs avis ainsi que ceux des membres du conseil scientifique. Cette réponse est attendue pour Mardi de la part du gouvernement .

A Marseille,  C’est une campagne électorale délétère qui a sévi où l’on suspecte des fraudes aux procurations (fausses procurations) entachées de querelles avec des pressions sur les candidats un peu partout dans la ville où on signale plusieurs événements graves dont des agressions physiques également et une abstention record de 67%. ( 46,5% de participation contre 63,5% en 2014 ) .Les résultats  définitifs mettent Michèle Rubirola (PS-PCF- LFI ) en tête du 1er tour avec 23% des suffrages devant 4 candidats en mesure de se maintenir pour le 2è tour :  Martine Vassal (22%) Stéphane Ravier RN 19 %, Bruno  Gilles 11%,. Sébastien Barles 9%, Yvon Berland 8%, Samia Ghali 7%, ne sont pas en mesure de se présenter au second tour.

A Aix en Provence (142.482 habitants, inscrits : 89.924) la maire sortante Maryse Joissains affiche 30,28 % (37,75% en 2014), Anne Laurence Petel LREM 20,46%, Marc Pena15,88 %, Dominique Sassoon EELV 9,27%, Jean Marc Perrin 9,08 %, Nathalie Chevillard Rassemblement National 5,54 %, Stéphane Salord Ecologie 4,69 %, Valérie Michon Cause Animale 1,88 %, Mohamed Laqhila Modem 1,76 %, Jean Batista Divers Gauche 1,12%.

Compte tenu de la situation de représentativité de ces élections en l’occurrence, malgré de bonnes conditions d’ organisation dans l’ensemble,  la question du 2è tour reste posée jusqu’à la décision des instances sanitaires via le gouvernement.

De Marseille, JACKY NAIDJA

Partagez notre article :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin