AVEC CES 2 PRIX C’EST LA LITTÉRATURE QUI EST AUSSI RECOMPENSEE

La consécration de Mohamed Mbougar Sarr, 31 ans,  au Goncourt 2021, le plus prestigieux des prix littéraires avec son livre « la plus secrète mémoire des hommes » publié aux éditions Philippe Rey, montre bien la place de la langue française et son statut dans la francophonie et les pays francophones.

Elle est saluée en France, au Sénégal comme dans toute l’Afrique subsaharienne comme une vraie reconnaissance aux prédécesseurs écrivains , à l’instar de Leopold Sedar Senghor, poète, membre de l’Academie Francaise et président du Sénégal de 1960 à 1980.

Inspiré d’un livre paru en 1938 qui raconte l’histoire de Diegane Latyr Faye, un jeune écrivain sénégalais qui traverse le labyrinthe de l’inhumain à travers son  même parcours.

C’est le 4e roman de l’écrivain Mohamed Mbougar Sarr aujourd’hui récompensé.

Amélie Nothomb et Le Renaudot

Le Renaudot qui est un peu l’alter égo du Goncourt et  qui sort traditionnellement le lendemain de l’annonce est décerné depuis 1926 pour être le promoteur du talent d’un auteur..Il a été décerné cette année à Amélie Nothomb qui par cette consécration vient s’ajouter à la longue liste du palmarès des Renaudot avec le dernier succès de  Marie Helene Lafon en 2020. C’est le 29e roman de l’auteure Belge consacré à l’histoire de son père décédé en 2020 du Covid-19 et dont la diffusion a dépassé 200.000 exemplaires.

Amélie Nothomb sera l’invitée du festival du livre « Parlez moi d’un livre » à Marseille où elle sera Parc Chanot les 4 et 5 décembre pour des séances dédicaces .

Jacky NAIDJA Avec Inès Iliana

Cliquer ici pour ajouter votre propre texte

Partagez notre article :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin