LE NOUVEAU GOUVERNEMENT ALGERIEN DEVOILE MALGRE LA COLERE DE LA RUE ET DES MANIFESTATIONS EN MASSE.

Un exécutif de 39 membres dont 7 ministres délégués,  4 Secrétaires d’Etat et  4 femmes qui font leur entrée au Gouvernement.

Nommé jeudi 2 janvier par Abdelmadjid Tebboune Chef de l’Etat deux semaines seulement après son élection, alors que la rue ne cesse de gronder et de manifester son mécontentement pour réclamer un changement fondamental du système, le nouveau gouvernement qui sera dirigé par Abdelaziz Djerad, Premier Ministre est fin prêt pour entrer en fonction avec d’importants dossiers lors d’un 1er conseil des ministres prévu samedi sous le présidence du Chef de l’Etat. Un gouvernement élargi à de nouveaux départements ministériels  qui compte pas moins de 39 membres dont 4 ministres qui ont retrouvé leurs postes: celui des finances, des travaux publics, de la pêche et du tourisme. 7 autres ministres délégués, 4 secrétaires d’Etat et 4 femmes font également leur entrée au gouvernement notamment dans l’enseignement professionnel, la culture, la solidarité nationale, la famille et la condition de la femme. Une équipe ministérielle qui se veut traduire les engagements pris par le Chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune pour s’ouvrir aux grands chantiers avec un nouveau département ministériel celui de la micro-entreprise, des startups et de l’économie de la connaissance. Par de là cette nouveauté, plusieurs nouveaux ministres sont nommés à l’éducation nationale, l’enseignement supérieur et la recherche, la communication et le porte- parolat, l’industrie des mines et les postes et télécommunications. Sont toujours en place, les anciens ministres du gouvernement de Noureddine Bedoui dans les affaires étrangères, l’intérieur, la justice et l’énergie. Ce gouvernement ne compte plus de Vice- Ministre de la Défense jusque là occupé par le Général major Ahmed Gaid Salah avant son décès. Le Président de la République est traditionnellement Ministre de la Défense nationale en titre.

Mélanie CHAVE avec Jacky NAIDJA

Liste des membres du nouveau Gouvernement :

  • Premier ministre, Abdelaziz Djerad.
  • – Sabri Boukadoum: Ministre des Affaires étrangères.
  • – Kamal Beldjoud: Ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire.
  • – Belkacem Zeghmati: Ministre de la Justice, garde des Sceaux.
  • – Abderahamane Raouya: ministre des Finances.
  • – Mohamed Arkab: ministre de l’Energie.
  • – Tayeb Zitouni : ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit.
  • – Youcef Belmehdi: ministre des Affaires religieuses et des Wakfs.
  • – Mohamed Ouadjaout : ministre de l’Education nationale.
  • – Chems-Eddine Chitour: ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.
  • – Hoyam Benfriha: ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels.
  • – Malika Bendouda: ministre de la Culture.
  • – Brahim Boumzar: ministre de la Poste et des Télécommunications.
  • – Sid Ali Khaldi: ministre de la Jeunesse et des Sports.
  • – Kaoutar Krikou: ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme.
  • – Ferhat Aït Ali Braham: ministre de l’Industrie et des Mines.
  • – Chérif Omari: ministre de l’Agriculture et du Développement rural.
  • – Kamel Nasri: ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville.
  • – Kamel Rezig: ministre du Commerce.
  • – Ammar Belhimer: ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement.
  • – Farouk Chiali: ministre des Travaux publics et des Transports.
  • – Arezki Berraki: ministre des Ressources en eau.
  • – Hacène Mermouri: ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du travail familial.
  • – Abderrahmane Benbouzid: ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.
  • – Ahmed Chawki Fouad Acheuk Youcef: ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale.
  • – Bessma Azouar: ministre des Relations avec le Parlement.
  • – Nassira Benharrats: ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables.
  • – Sid Ahmed Ferroukhi: ministre de la Pêche et des productions halieutiques.
  • -Yassine Djeridene: ministre de la Micro entreprise, des startup et de l’économie de la connaissance.
  • -Bachir Messaitfa : ministre délégué chargé des statistiques et de la prospective.
  • -Foued Chehat : ministre délégué chargé de l’agriculture saharienne et des montagnes.
  • -Aïssa Bekkai : ministre délégué chargé du commerce extérieur.
  • -Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmad: ministre délégué chargé de l’industrie pharmaceutique.
  • -Hamza Al Sid Cheikh: ministre délégué chargé de l’environnement saharien.
  • -Nassim Diafat: ministre délégué chargé des incubateurs.
  • -Yacine Oualid: ministre délégué chargé des startup.
  • -Rachid Bladehane: secrétaire d’Etat chargé de la communauté nationale et des compétences à étranger.
  • -Bachir Youcef Sehairi: secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie cinématographique.
  • -Salim Dada: secrétaire d’Etat chargé de la production culturelle.
  • -Nouredine Morceli: secrétaire d’Etat chargé du sport d’élite.
  • –Yahia Boukhari a été nommé secrétaire général du Gouvernement.
Partagez notre article :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin