LA 1 ère FEMME A MARSEILLE DEPUIS 1958 ET APRES 25 ANS DE REGNE DE JEAN CLAUDE GAUDIN SUR LA VILLE.

C’est un événement exceptionnel et historique même, en ce 4 juillet, date de l’élection du maire de Marseille qui se déroulait en l’espace Bargemon. II y régnait une atmosphère tendue, crispée et inquiétante du  côté des groupes de candidats en lice pour cette élection qui s’annonçait difficile pour les 101 élus des 8 secteurs de la ville où se croisaient à peine des regards plutôt furtifs.

Dès les premières heures de la journée, l’espace Bargemon a été pris d’assaut par les militants et bénévoles du Printemps Marseillais. Lesquels très nombreux ont été largement encadrés par des  barrières, bordées par des compagnies de CRS et sous un contrôle strict eu égard aux recommandations sanitaires obligées. A cette heure de la journée, personne ne pouvait savoir qu’un événement inédit va faire  basculer la ville de Marseille dans les voiles de la Gauche après 25 ans de règne de son maire Jean Claude Gaudin (LR). Et qu’une nouvelle page de Marseille va se tourner et une autre est désormais à écrire dans l’histoire politique de Marseille. Pour la 1ère fois une femme, Michèle Rubirola sera à la tête de la Cité phocéenne pour se charger de son avenir. Grâce à un rassemblement d’une majorité plurielle (Divers Gauches), soudée et avec des objectifs sérieux, derrière des militants et bénévoles de la société civile comme l’a laissé entendre Benoit Payan, son futur 1er adjoint qui dès sa prise de parole à la fin du vote avait déclaré: « Nous avons fait une campagne folle, sans débats mais avec beaucoup de ferveur et de la gagne en plus. On ne nous volera pas notre victoire »!

 Mais la deuxième femme qui s’est distinguée dans cette campagne électorale et dans ces jeux de pouvoir, c’est certainement Samia Ghali, Sénatrice et à la tête du mouvement »Tous Unis pour Marseille » à qui beaucoup de monde a rendu hommage pour sa responsabilité et sa loyauté envers ses électeurs des quartiers Nord et à qui elle a promis qu’elle sera toujours là à leurs côtés. Après avoir opté et choisi la ligne Rubirola, contrairement à ce que tout le monde croyait, notamment Martine Vassal et Guy Tessier qui convoitaient ses voix, jusqu’à les laisser à un moment donné désemparés par un accord de dernière minute avec Michèle Rubirola. Martine Vassal ayant fait savoir par ailleurs que durant la campagne électorale, elle a préféré retirer sa liste LR du secteur des 15 /16 è pour laisser Samia Ghali battre aisément Stéphane Ravier (RN). Une grosse déception pour la liste VASSAL-TESSIER qui se voit perdre la ville de Marseille en pareilles circonstances après une campagne houleuse et calomnieuse à leur encontre avec certainement des recours en vue..

La séance d’ouverture du conseil municipal pouvait alors s’ouvrir. Elle sera présidée par Guy Tessier le doyen d’âge en exercice au conseil municipal, tout de suite remplacé par Marguerite Pasquini, nouvelle  présidente en présence du benjamin de l’assemblée Théo Chaland Nevoret. Elle a pu diriger les débats jusqu’à la fin des votes malgré diverses contestations sur les suspensions de séance trop longues imposées par les candidats pour leur permettre de négocier entre les tours. Le succès de Michèle Rubirola s’étant avéré grâce aux résultats annoncés, laquelle a pris place sur le fauteuil de Maire avant que Jean Claude Gaudin ne monte sur la tribune pour la féliciter et lui passer l’écharpe de maire. Un grand moment d’émotion pour Michèle Rubirola et pour l’ensemble de ses colistiers qui ont laissé exploser leur immense joie. Michèle Rubirola, nouveau maire de Marseille s’est alors exprimée tout de suite dans une longue allocution pour dire ses remerciements et lancer déjà ses premiers chantiers prioritaires et les défis qui l’attendent avec son équipe qu’elle va constituer (Adjoints et conseillers).

C’est Stéphane Ravier (RN) qui a pris la parole le premier à l’ouverture de la séance pour annoncer qu’il renonce à se présenter comme candidat à cette élection compte tenu de tous les tracas des unions et des désunions qu’il vient dénoncer dans une grande colère, avec amertume et regrets avant de se retirer et quitter la salle avec l’ensemble de ses colistiers. Et d’annoncer qu’il ne participera pas au vote. Cela étant entendu, le 1er tour est annoncé entre les deux  candidats Guy Tessier et Michèle Rubirola auxquels s’est ajoutée la candidature de Samia Ghali. Les résultats du vote de ce 1er tour ont donné 42 voix à Michèle Rubirola, 41 voix à Guy Tessier et 8 voix à Samia Ghali. Pas de majorité absolue de 46 voix+1 sur 92 voix exprimées dont 1 vote nul. D’où l’annonce d’un 2è tour après une longue suspension de séance. Samia Ghali s’est avérée alors dans ces moments ultimes comme une véritable négociatrice en décidant au 2è tour de se retirer annonçant que ses voix se porteraient sur Michèle Rubirola, ralliant ainsi le Printemps marseillais. Un véritable coup de tonnerre pour la droite car les jeux étaient faits et la sentence rendue.  Samia Ghali « l’hirondelle du Printemps Marseillais » et des quartiers Nord a tenu parole en disant haut et fort que Marseille ne se fera pas sans les quartiers Nord. Ceux là même qui l’ont faite élire dans les 2 tours des municipales dans ces quartiers oubliés dans la précarité. C’est son combat de toujours et elle vient d’en apporter la preuve à Michèle Rubirola dont elle sera la 2è adjointe élue de sa liste après Benoit Payan et avec des responsabilités importantes. Résultat du 2è tour: Michèle Rubirola obtient 51 voix (avec 1 voix de plus, celle de Lisette Narducci qui a rejoint le groupe de Samia Ghali ) contre 41 voix à Guy Tessier. On est bien loin des tractations d’avant ce 2è tour plein de tension et de suspens, que personne n’imaginait avant la dernière et longue suppression de séance. C’est désormais à Michèle Rubirola et au Printemps Marseillais de faire face aux défis qui les attendent et notamment les premiers chantiers prioritaires annoncés par le Maire Rubirola tels que les écoles et leur mauvais état avec la rentrée scolaire qui s’annonce, l’emploi des jeunes et comme annoncé un 1er audit financier pour connaitre l’état actuel du budget.

Vendredi 10 juillet prochain aura lieu le 1er conseil municipal pour désigner les conseillers municipaux de la nouvelle mandature avec leurs délégations. Les Adjoints au nombre de 30 sont déjà connus aujourd’hui.

*MICHELE RUBIROLA : Née à Marseille, de parents émigrés espagnols et italiens, 64 ans, Médecin de profession et militante EELV, dont l’engagement  écologiste et social n’est plus à démontrer.

JACKY NAIDJA

Partagez notre article :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin