SPICKE LEE NOUVEAU PRESIDENT DU JURY DU 73è FESTIVAL DE CANNES 2020

SPICKE LEE Festival de cannes 2020

C’est une première pour le festival de Cannes et Pierre Lescure qui le préside avec Thierry Frémeaux son délégué général d’ annoncer cette nouvelle de désigner Spicke Lee, 1er homme noir à occuper cette fonction de Président du jury de la 73è édition du célèbre festival de Cannes, au nom de la diversité culturelle.

Le festival international du cinéma de Cannes qui ouvrira ses portes du 13 au 23 mai prochain connait déjà celui qui présidera à ses destinées: le réalisateur américain Spicke Lee 62 ans, l’auteur de Malcom X (1992). Un festival qui s’annonce déjà intense et vibrant avec Spicke Lee réputé pour ses colères.

L’homme engagé, au poing toujours levé qui marque par ce geste son combat pour la lutte des noirs, à la personnalité très souvent flamboyante est aussi acteur, scénariste et producteur au cinéma qu’il connait comme sa poche, habitué qu’il est de Croisette depuis 1986. Réalisateur, il a marqué le cinéma contemporain en signant plusieurs films dont quelques uns sont entrés dans l’histoire du cinéma pour la sensibilité de leurs causes interrogeant les révoltes raciales de l’époque. On imagine d’ores et déjà l’énergie de l’homme, l’intensité qu’il mettra à l’endroit de sa tâche comme président du jury du festival de cette année pour décerner la Palme d’Or de cette édition 2020. Très connu pour ses habituels et nombreux coups de gueule, Spicke Lee perpétuellement en colère contre le monde blanc est caricaturé par ses détracteurs d’« Angry black man ». Au cinéma, il est celui qui a reçu le Grand Prix pour « Black khansman » en 2018. Puis avec « Nola n’en fait qu’à sa tête » un film en noir et blanc qui fut sélectionné en 1986 à la Quinzaine des réalisateurs qui l’a fait connaitre pour la 1ère fois sur la Croisette.

Trois ans plus tard en 1989, un autre film « Do the Right thing » va le faire remarquer encore et qui relate les tensions raciales à Brocklyn pour entrer en compétition. Viennent à la suite « Jungle Fever » en 1991 en compétition également, « Girl » (1996) hors compétition, « Summer » (1999) à la Quinzaine des réalisateurs, « Ten minutes Oder » en 2002 puis Blak khansman dont il tire une certaine fierté comme pour « Fou de joie » (2016) avec un Oscar d’honneur. Le jury qui accompagnera Spicke Lee sera connu à la mi-avril.

Spicke Lee a dit tout son bonheur et sa fierté en répondant à l’invitation  du festival pour rencontrer le grand public cannois et remettre ce fabuleux trésor de la Palme d’or au meilleur film succédant ainsi à Alejandro Gonzalez Inarritu, cinéaste mexicain.

JACKY NAIDJA AVEC INES ILIANA

Cliquer ici pour ajouter votre propre texte

Partagez notre article :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin